Madame Millie contre le reste du monde (3)

Publié le par Ellie

Vous vous rendez compte ? Porter plainte contre un enfant de 10 ans ?

Madame Millie a les yeux qui brillent, les larmes perlent à ses paupières. Elle est sincère. Accablée par le sort qui la poursuit. Pourquoi toujours s'en prendre à eux, à sa famille, toujours ?

Dans le bureau de la directrice, qui la reçoit seule à seule pour épargner sa dignité, madame Millie entend de sa bouche le récit de la scène de violence qui a conduit le maître, appuyé par la directrice, à porter plainte contre James. Tous les enseignants de l'école sont solidaires. Il est vrai que James cumule les remontrances : parfois, il est charmant, et même il est réputé pour être intelligent et vif si le sujet l'intéresse. Il est de ceux dont on dit souvent qu'il a des capacités, qu'il n'exploite pas, hélas.

 

Malheureusement, James n'arrive pas à se mettre au travail quand il est devant une notion nouvelle, devant quelque chose qu'il ne va pas immédiatement maîtriser. Alors, il se braque, refuse de travailler, dérange les autres, remet en question la règle commune. On ne peut le sanctionner pour chaque incartade, on passerait son temps à ça. Ses "camarades" comprennent mal ces infractions à la loi, ce traitement spécial.

 

Le pire c'est que pour James également, il y a là injustice : madame Millie, sa mère, ne lui a jamais rien refusé, pour peu qu'il montrât quelque émotion, elle lui a toujours cédé. Bien sûr, de temps en temps, elle lui tombe dessus à bras raccourcis et le corrige. Mais elle en souffre plus que lui. Elle se rattrape aussitôt par moult cadeaux et fêtes pantagruéliques.

 

La directrice ne cède pas : elle entend la difficulté d'élever des enfants, mais elle prétend que frapper un enseignant est inadmissible.

Sous-entendu, madame Millie a besoin d'aide : on espère que de cette plainte, découlera l'attribution d'un éducateur.

Madame Millie comprend donc qu'on la prend pour une mauvaise mère. Alors qu'elle aime ses enfants. 

Elle ne peut être une mauvaise mère puisqu'elle aime ses enfants. 

La plainte est déjà déposée.

Contre un enfant de 10 ans.

(à suivre) 

 

Publié dans Une famille en danger

Commenter cet article