Elle est là

Publié le par Ellie

Elle est toujours là. En bas des immeubles.

A l'endroit où il n'y a pas de soleil.

Où le vent souffle fort à cause des hauteurs qui la surplombent.

Elle a le sourire pour chacun. Les petits, les grands, les moyens.

Elle est là le matin, quand ils vont à l'école. Elle ouvre le passage aux bambins. Aux tatas qui promènent leur chien en accompagnant les gamins.

Elle est là le midi, pour la pause déjeuner.

Elle a son gilet fluo. Et son petit panneau. Parfois ils courent, ils ont la dalle, alors elle les arrête avant que le camion les écrase, s'il y avait un camion. Pourtant la maîtresse a dit qu'il fallait regarder à gauche et à droite. Mais y'a l'estomac qui gronde, ventre affamé n'a pas de mémoire.

Elle est là à deux heures, pour les voir retourner, souvent un peu pressés, pas encore digéré, la table n'est pas rangée, la vaisselle pas faite. Elles ont le manteau ouvert, elles seront vite rentrées, les mères.

Elle est là à cinq heures. Ils passent plus détendus, mais se jettent parfois sur le toutou pour lui faire des caresses. Alors, elle rit. Ils rient aussi. La tata au toutou aussi.

Maintenant, elle est là, pour me faire traverser, moi. Même si je suis à vélo. Je passe bien sur le passage clouté pour lui faire plaisir. Et on se dit bonjour, bonne journée et autre chose selon le temps ou l'heure. C'est que j'ai un cartable, comme les petits. Mais ça ne compte pas, elle aide aussi les grands-mères et les papas.

Du moment qu'elle est là.

Elles ne sont pas toutes comme elle - je n'ai jamais vu de "lui" dans ce rôle-là -parfois elles ne sourient pas, elles vous en veulent de leur sort, peu enviable.

Toutes n'ont pas cet air de bonheur épanoui. C'est vrai, c'est pas facile d'avoir ainsi sa journée rythmée, de travailler 20 minutes 4 fois par jour. Et je vous dis pas combien c'est payé.

Mais son sourire, qui n'coûte pas cher, elle veut encore le partager.

Merci, Madame, je ne connais pas votre nom, mais merci, vous êtes le côté face de notre humanité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier JL 24/01/2008 10:27

Si j'avais eu un tant soit peu de talent, j'aurais pu écrire "Il est là".Le genre change, mais pas le sourire !Il est bien sympa et discute même avec les papas.

Zoridae 17/11/2007 22:12

Très joli portrait !

Ellie 16/11/2007 13:03

Merci ! j'ai corrigé, nom de nom ^^

Nicolas J 16/11/2007 11:47

"Elles ont le manteau ouvert". C'est louche.P.S. : Tu as oublié un mot dans le dernier paragraphe.