Vous vous passerez d'elle

Publié le par Ellie

Il en a les larmes aux yeux. Qui va lui lancer des défis sur les logiciels informatiques ? Il mesure moins d'un maître mètre vingt, mais il se rend bien compte quand même allez, que bientôt la salle info sera vide.

Les petites filles ont fait des dessins au feutre à la cantine. En souvenir des ateliers qu'elle animait bénévolement, pour occuper son temps pendant sa pause déjeuner.
Les mamans ont apporté le thé à la menthe, les loukoums pistachés. N'ont -elles pas appris ce qu'était un traitement de texte grâce  à elle ? Toujours sur sa pause déjeuner. 

On en fait des choses à l'heure de manger.

Il y a deux ans, réunis en cercle dans la BCD - la Bibliothèque Centre Documentaire, cette pièce désordonnée dont personne n'avait plus le temps de s'occuper - les directeurs d'écoles, le principal du collège s'étaient bombardés "chasseurs de tête" pour recruter des EVS. Emploi Vie Scolaire. 

Elle avait attendu dans le couloir, avec les deux autres candidates. On ne se bouscule pas pour un mi-temps de smic. Même dans le désert berrichon.

Elle avait de l'expérience : 5 ans aide-éducatrice. L'aide-éducateur, autrement dit le précaire à la sauce Jospin.
De l'expérience dans l'emploi précaire, donc.

Il y a deux ans sont sortis les précaires à la sauce Villepin : des contrats de 8 mois reconductibles deux fois. Soit vingt-quatre mois. 
C'est vite passé deux ans.

La salle informatique est vide. Le directeur devra déplanter son traitement de texte tout seul.

Ouvrir toutes les portes tout seul.
Afficher les informations au tableau tout seul.
Répondre au téléphone tout seul, en classe ou pas en classe, c'est suivant son humeur.
Ouvrir la porte aux taxis qui viennent chercher les enfants pendant les heures de cours, tout seul.
Ouvrir aux parents qu'on a appelés pour un enfant malade ou blessé, tout seul.

Comme avant.

Les maîtres devront se débrouiller pour faire travailler 25 élèves sur 9 postes d'ordinateurs tout seuls.
A la récré, ils devront allumer la machine à café tout seuls.

Comme avant.

L'élève infernal qui doit sortir de la classe un moment pour se calmer se retrouvera dans le couloir, tout seul.

Comme avant.
Comme il y a deux ans.

L'Emploi Vie Scolaire avait pour fonction d'aider le directeur dans ses tâches adminitratives, mais dans Emploi Vie Scolaire, il y a surtout Vie. 
Elle mettait de la Vie dans l'école. Dans les longs couloirs vides où la baisse des effectifs a rendu rare le chaland. 
Elle attirait à elle les parents, les enfants, elle était le ciment.

L'Emploi Vie Scolaire a vécu. 
En attendant le prochain précaire.

Commenter cet article

Ellie 21/11/2007 13:30

Oui, je connais ce blog ... maerci du conseil, Zordae.

Zoridae 20/11/2007 23:22

Votre article est très troublant et me laisse la gorge serrée, comme d'habitude. Oserais-je vous suggérer de le proposer à Eric Mainville pour le site Equilibre Précaire ? Je pense que ça l'intéresserait...Voici le mail d'Eric Mainville : ericmainville2@gmail.comet l'adresse du site : http://equilibreprecaire.wordpress.com/2007/11/20/pamina-la-secretaire-en-emploi-solidarite/

Mélina LOUPIA 19/11/2007 03:25

et un de plus, enfin, un de moins de plus.des bizettes