Amandine est grande

Publié le par Ellie

Quand Amandine était au CP, dès qu'elle le pouvait, elle se glissait dans la cour des grands, pour jouer avec des CM2. Elle les défiait en duel comme on rêve d'affronter des dinosaures, de les dompter, de dominer la peur qu'on a de son père...
 
Maintenant, Amandine est au CM2. Elle n'est pas grande pour autant. Elle ne s'est toujours pas domptée elle-même. Amandine est toute-puissante, mettez-vous ça dans la tête.
 
Zoé est dans la classe d'Amandine. Elle aime bien jouer à donner des coups de pied aux autres, spécialement à sa soeur (qui préfère en rire), elle arrive généralement de vacances vers le 15 septembre (3 semaines après la rentrée) et fait à peu près ce qu'elle veut dans la vie.  
 
L'autre jour, Amandine et sa copine Zoé ont appris que leur maîtresse devait aller en formation, et donc être remplacée.
 
Amandine et Zoé étaient ravies d'accueillir comme il se doit la Remplaçante. Elles ont envoyé à l'avance à leurs camarades des jolis petits mots découpés dans leur cahier de brouillon, pour bien les motiver.
 
On pouvait y lire :
"On va lui faire sa fête, OK ?"
 
"On va la démolir." 
 
Pour être encore plus correctes, Amandine et Zoé le lui ont même dit les yeux dans les yeux; afin d'attirer son attention (elle était un peu distraite par Kevin et Brandon qui se bastonnaient sur ses pompes même pas de marque pendant que Brice et Sylvester s'insultaient d'un bout à l'autre de la classe, entre autres...), elles avaient pris soin de lui jeter à la figure quelques graines de tournesol (strictement interdites dans l'enceinte de l'école pour cause de risques d'étouffement et pour cause de saletés dans la cour aussi, on est tâtillon à l'école primaire, hein ?) enfin bref elles lui ont dit en substance :
"On va t'achever, tu nous fais pas peur. De toutes manières, tu peux rien nous faire."
 
Avaient-elles une dent contre une méchante enseignante ?
 
Même pas, elles ne l'avaient jamais rencontrée avant. 
 
Les conséquences ont été lourdes pour les deux charmantes jeunes filles : elles ont été sermonnées par la maîtresse en présence de leurs parents, on leur a même froncé les sourcils ! Ah, on a été très loin !!! Elles ont dû rester à l'école jusqu'à 19 heures ce soir-là. Les pauvres.
Les maîtresses aussi d'ailleurs. Faut croire qu'elles aiment ça.
 
Sûr que la prochaine fois elles se tiendront à carreau (les élèves, j'veux dire).
Vous auriez peur vous aussi, hein ?
 
Dans cette classe, cet après-midi là, on a tout à peu près tout vu, sauf peut-être un élève travailler...

Publié dans Elèves en vrac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article